Navenne
 
  
 
Les actualités |
Atelier de portage physiologique de l'enfant


ARTICLE ISSU DE L'EST REPUBLICAIN en date du 7 septembre 2017 - Journaliste : Catherine HENRY

Un lien très fort entre le bébé et la maman. Voilà ce que permettent les différentes écharpes de portage physiologique de l’enfant. Jeune maman de 26 ans, Jecolia Riondet en explique le principe, les différents moyens de portage… au cours d’ateliers « Trans’Portage » (individuels ou collectifs) qu’elle tient trois fois par semaine au cabinet de kinésithérapie des Haberges.

C’est en Afrique du Sud que Jecolia Riondet, infirmière de profession, a été sensibilisée au portage de bébé durant une mission humanitaire qu’elle et son mari kiné ont assurée pendant huit mois. À l’issue, ses collègues de la clinique où elle œuvrait comme bénévole lui ont offert une écharpe. Qui aura très vite servi puisque Zachary, aujourd’hui deux ans, était sur le point de pointer le bout de son nez.

« J’ai appris sur le tas, au moyen de tutoriels et autres vidéos. Avec de l’entraînement, j’y suis arrivée », sourit la jeune maman de Navenne, épanouie aussi avec la venue de sa petite Joyce, 8 mois.

« Avec bébé qui dort dans votre dos, vous avez les mains libres pour faire les courses, s’occuper de la maison ou vaquer à d’autres occupations », démontrait-elle à toutes les mamans qui se montraient curieuses de ce type de portage. Un engouement qui l’a incitée à suivre une formation à Paris pour être certifiée « animatrice en portage » et ainsi proposer des ateliers. Ce qu’elle a débuté en janvier au sein de l’association « Aller vers l’autre ».

En fouillant dans sa malle, elle montre différentes écharpes, de différentes tailles et couleurs, textures possibles en fonction de la saison. Elle familiarise avec les notions de « portage physiologique » et « portage non physiologique ».

« Suivant les écharpes, les nœuds sont différents. Il faut de bons conseils, quelques astuces et ça va tout seul », démontre-t-elle en installant sa petite Joyce dans son dos ou contre sa poitrine.

Nombreux sont les bienfaits physiques et émotionnels du portage en écharpe, énumère Jecolia : il respecte la position fœtale, permet un écartement naturel des jambes, blottit l’enfant contre vous, limite les pleurs, diminue les coliques et reflux… « De la poudre à dodo », apprécie la souriante maman, actuellement mère au foyer et animatrice en portage. Qui enseigne aussi qu’on ne porte pas un nouveau-né comme l’on porte un bébé de huit mois.

Trans’Portage, tél. 06 22 15 65 55 ; page Facebook : Trans’Portage 70 ; Il reste des places à l’atelier du samedi 23 septembre, de 10 h à 12 h, cabinet de kinésithérapie des Haberges, 30, rue du docteur Michel Guillet.

 
Copyright © 2013 NAVENNE - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site